Le mystérieux message de l'église: "C'est Bernard qui a tué Grégory, j'étais avec lui"

  • Source: : 7sur7.be | Le 29 juin, 2017 à 13:06:06 | Lu 2648 fois | 0 Commentaires
content_image

Affaire du meurtre de Grégory Villemin

C'était une bombe digne d'un film que même le plus loufoque des scénaristes n'aurait pas osé écrire. Selon L'Est Républiacin, un mystérieux message écrit dans le manuscrit d'une église aurait pu relancer considérablement l'enquête sur la mort de Grégory Villemin. La piste s'est malheureusement éteinte de manière un peu surréaliste, à l'image de cette affaire hors norme. En mai dernier, une paroissienne de l'église de Lépanges-sur-Vologne a fait une découverte étonnante dans le registre du lieu de culte. Il s'agit d'un cahier dans lequel les fidèles peuvent écrire leurs pensées, leurs prières et leurs confessions.

Alors qu'elle attend les enfants à qui elle doit donner des cours de catéchisme, elle parcourt le livre et tombe sur un mystérieux message. Les quelques mots écrits sont à peine croyables. "C'est bien Bernard L. qui a tué Grégory, j'étais avec lui". La signature? Celle de Murielle Bolle! Pour rappel, cette dernière, alors âgée de 15 ans, avait acccusé Bernard Laroche, cousin du père de l'enfant qui l'a abattu en 1985, d'avoir enlevé Grégory le jour de sa disparition.

Elle était finalement revenue sur ses aveux. Ces quelques mots dans le registre ont-ils vraiment été écrits par Murielle Bolle? Pour le savoir, des analyses génétiques, menées par le laboratoire réputé du Pr Doutremepuich, ont été effectuées. Et on y a découvert un mélange de 6 ADN... dont celui de Murielle Bolle! Complètement fou. Mais pour en avoir la certitude, les policiers ont à nouveau prélevé l'ADN de Murielle Bolle lors de son interpellation le 14 juin dernier. Et là, la douche froide: l'ADN récolté ne correspondait pas à celui retrouvé sur le registre.

L'ADN correspond... ou pas Un couac de dimension pour la génétique, réputée infaillible? Pas nécessairement. Selon BFMTV, le premier échantillon d'ADN de Murielle Bolle, prévelé en 2009, était très peu fourni. "Il ne compte en effet qu'une dizaine de segments", confie une source proche du dossier. Du coup, la comparaison de l'ADN du registre avec celui de 2009 était forcément tronquée. Les nouvelles expertises, plus poussées, ont permis de prélever davantage d'ADN de Murielle Bolle, ce qui a pu lever les doutes et affirmer avec certitude qu'elle n'avait pas été en contact avec le registre. Mais du coup, le mystère est toujours entier: qui a écrit ce mot?


Auteur: 7sur7.be - 7sur7.be






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com